PHYTO SANTE ESPACE

PHYTO SANTE ESPACE

Cerisier

cerisier.jpg

 

Nom biologique : Cerasus padus ou Prunus cerasus

Famille : rosaceae

Noms communs : Cerisier, Griotte

 

Description morphologique 

Le cerisier est l'un des arbres fruitiers les plus courants de nos vergers. Sa taille oscille entre 5 et 10 m, sur près de 5 à 6 m d'étalement. Elle a un tronc rectiligne et un port érigé. Son écorce, grise et lisse, se renouvelle par exfoliation. Ses rameaux sont étalés et ses feuilles, dentées, sont vertes, luisantes et de forme ovale.

A l’état sauvage, c’est un arbrisseau très drageonnant, formant des buissons dans les haies et sur les talus. Ses branches plus faibles que celles du merisier, sont étalées ou pendantes.

La floraison a lieu en avril-mai. Les fleurs sont groupées en ombelles de 2-4 fleurs, apparaissent au début de la feuillaison. Elles sont blanches et font 2 - 2,5 cm de diamètre.

Le fruit est une drupe, de couleur rouge vif à noire et brillante, de 1,2 - 1,5 cm de diamètre, très juteux, de saveur sucré-acide convenant pour les confitures et les conserves à l'eau de vie.

 

Habitat et répartition  

Le cerisier à fruits était cultivé, dans l'Antiquité, en Grèce, dans l'Empire romain et en Asie mineure (Anatolie, Caucase) et un peu en Chine. Il est actuellement bien développé dans de nombreux pays.

Le cerisier se cultive sur des sols ordinaires, non argileux, jusqu'à 1 000 m d'altitude. Il s'adapte pratiquement à tous les climats et demande peu d'entretien ni d'arrosages particuliers. Il préfère quand même le plein soleil, mais accepte aussi la mi-ombre. Il supporte assez mal la sécheresse et les terres trop humides.

 

Principes actifs

Les queues (pédoncules) : renferme des tanins, un glucoside d’isoflavone et des phénols, en particulier de l’acide salicyque, et des sels de potassium.
Le fruit : est riche en acides organiques et en vitamines A, B, C, E et PP, en fibres (fer), en fer, en calcium, en potassium, en soufre, et en magnésium.

L’écorce de cerisier : contient des composés phénoliques, essentiellement des tanins..

 

Propriétés 

-Diurétiques;

- Dépuratives;

- Fortifiantes;

- Anti-oxydantes;

Ecorce

- Fébrifuge;

- Astringente;

- Veino-protectrice;

 

Indications
- Infections urinaires : Cystite;

- Infections des voies rénales, néphrite, insuffisance rénale;

- Calculs urinaires (lithiases urinaires) et rénaux;

- Problèmes arthritiques, rhumatisme;

- Rétention de l’eau, œdèmes (cardiopathies);

- Goutte;

- Affections intestinales;

- Hypertension;

- Obésité, cures d'amaigrissement;

- Arthrite, dartres (gomme du tronc et branches);

- Bronchites chroniques, toux, rhume;

- Diarrhée, fièvre (écorce).

 

Préparation et médication

Parties utilisées: pédoncules (queues) ou écorce: infusion, décoction, gélules, gomme du tronc, extrait.

 

-Pour une utilisation interne: rétention de l'eau, affection urinaires et rénales, hypertension,...

Infusion : 1 poignée de pédoncules par litre d’eau. Bouillir 10 minutes. 1/2 litre par jour (lorsque les pédoncules sont secs, les faire macérer au préalable, pendant 12 heures, dans de l’eau froide).

Ou : 30 g de queues bouillies quelques minutes dans un litre d’eau, à prendre à raison de quelques tasses par jour.

Décoction : tremper dans 1 litre d'eau froide durant 12 h, 4 cuillères à soupe de queues de cerise, pour les ramollir, puis faites bouillir le tout 10 mn, et laissez infusez 10 mn. Consommez la décoction dans la journée.

Infusion ou en décoction : il faut tremper une poignée de queues de cerises dans 1 l d'eau et les laisser macérer toute une nuit. Le matin, on porte l'ensemble à ébullition pendant quatre minutes, puis on laisse infuser environ vingt minutes, hors du feu. On filtre la décoction (à conserver au frais), que l'on peut boire sur un ou deux jours. 

-Potion diurétique :

Extrait de queues de cerises: 3 g 

Sirop de cerises: 100 g

Eau:  1 litre

Boire en 1 ou 2 jours

Excellente boisson : 30 g de queues de cerises pour 1 litre d’eau. Bouillir 10 minutes. Jeter la décoction bouillante sur 250 g de cerises fraîches (ou conservées, en hiver), ou sur des pommes coupées en rondelles. Laisser 20 minutes en contact. Mixer tout t boire le long de la journée.

-En gélules de compléments alimentaires 

En gélules, la poudre de queues de cerises se prend au moment des repas, accompagnée d'un grand verre d'eau, à raison de 2 gélules le matin et 2 gélules le midi. En cas de besoin, la dose peut être portée à 5 gélules par jour (selon l’avis de naturopathe). 

Extrait : 2 à 3 g par jour. 

 

-Pour une utilisation externe

Gomme du tronc
Dissoute dans l’eau, elle donnait une lotion réputée efficace contre les dartres.

-Utilisations cosmétiques
L’écorce de cerisier est un excellent astringent qui améliore l’aspect des peaux grasses ainsi que des cheveux gras.
Grâce à son action anti-rougeur, la plante est efficace pour traiter les peaux couperosées ou sensibles.

 

Précautions d'emploi de la cerise

La prise de queues de cerises est réservée à l'adulte.

 

Effets indésirables

Consommées à forte dose, les queues de cerises peuvent occasionner des diarrhées, compte tenu de leur effet laxatif.

 

Interactions avec des médicaments

La queue de cerise est reconnue pour interagir avec les antidépresseurs.

 

Toxicité  

Comme tous les Prunus, les feuilles partiellement fanées, les noyaux et l’écorce libèrent de l’acide cyanhydrique dans l’estomac. On rapporte quelques rares cas d’empoisonnement chez les enfants ayant avalé des noyaux ou ayant mâchonné les brindilles.

 

 

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 

Du bon usage des plantes qui soignent 
De Jacques Fleurentin 
Editions Ouest-France 2013 



31/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour